4 CENTRES VITAUX ATTAQUES PAR LE PLOMB

QU’EST CE QUE LE PLOMB ?

Plomb vient du latin « plumbum ». Selon la définition scientifique, le plomb est un élément chimique, son numéro atomique est 82, et son symbole est Pb. Il fait parti du groupe des éléments cristallins. Le plomb est un métal gris bleuâtre, il blanchit lentement en s’oxydant et est malléable.

Le plomb est un élément chimique cristallin, un métal toxique, mutagène et reprotoxique.

Il est toxique car il provoque des effets néfastes et mauvais pour la santé et la survie chez tout être vivant. Il tue à long terme.

Il est mutagène car il change le génome c’est-à-dire l’ADN et élève ainsi le nombre de mutations génétiques au-dessus de leur taux naturel. Ces mutagènes sont en général des composés chimiques ou des radiations.

Le plomb est enfin un élément reprotoxique car il peut altérer la fertilité de l’homme ou la femme, altérer le développement de l’enfant à naître ; ce qui peut provoquer un avortement spontané, une malformation, etc…
Nous avons aujourd’hui sur le marché beaucoup de produits reprotoxiques qui affectent la fécondité et la fertilité, soit en affectant directement les gonades ou le système reproducteur ; soit en provoquant un comportement qui ne permet plus la reproduction.

Les perturbateurs endocriniens que nous retrouvons dans bon nombre de produits que nous consommons en sont la cause. Ils peuvent parfois aussi agir dans l’utérus de la femme et bloquer le développement normal des organes sexuels ou des glandes qui les contrôlent, bien avant la naissance de l’enfant. On dit alors qu’ils sont embryotoxiques ou foetotoxiques.
Aussi, les périodes de vulnérabilité aux reprotoxiques sont pendant la formation des organes de l’enfant.

Le plomb ne contient pas d’oligo-éléments connus. Les oligo-éléments sont des nutriments constitués d’éléments minéraux purs nécessaires à la vie d’un organisme, mais en quantité très faible. Ceux-ci deviennent toxiques pour l’organisme, lorsque leur taux y est trop élevé.

Au vu de tout ce qui vient d’être dit, le plomb a été reconnu comme cancérigène pour l’homme et l’animal, par le Centre international de recherche sur le cancer en 2004. Ce Centre a découvert deux sels de plomb, le chromate et l’arseniate, qui sont considérés avec certitude comme étant cancérigène.

Même à faibles doses, le plomb est un élément écotoxique, car il contamine l’environnement. Il provoque des maladies et symptômes chez l’homme et l’animal ; celles-ci sont regroupées sont le nom de saturnisme .

Le saturnisme est une intoxication aiguë ou chronique par le plomb. Ce nom fait référence à la planète Saturne, qui est le symbole du plomb en alchimie. 1

À la différence des autres métaux, le plomb n’a aucun rôle utile connu dans l’organisme humain, animal, fongique ou végétal. Il est toxique au niveau cellulaire, quelle que soit sa concentration.

La maladie du saturnisme était connue des anciens et des analyses d’ossements l’ont confirmé. Elle a causé le déclin, puis la ruine de l’empire romain.

Selon la Santé Publique, le plomb est un facteur de débilité mentale. Le jeune enfant, le fœtus et l’embryon y sont beaucoup plus exposés que l’adulte. Même à faible dose, il contamine l’embryon ou le fœtus et il affecte les capacités d’apprentissage chez l’enfant.

Le plomb crée des troubles dans notre système. Selon leur gravité et le moment de l’intoxication, ceux-ci peuvent être réversibles, dans les cas tels l’anémie, des troubles digestifs, etc.. ; ou irréversibles et éventuellement fatals,  quand ils atteignent le système nerveux. Cela provoque des troubles neuromoteurs, la stérilité, le cancer, l’hypertension.

Chez l’enfant, il cause des effets graves et irréversibles sur l »organisme, dont le retard mental.
Même à faible dose, le plomb a également un effet toxique sur les cellules souches du système nerveux central. On est plus prédisposé et sensible au saturnisme selon l’âge et la durée d’exposition, les caractéristique génétiques et selon les carences en certains nutriments et oligo-éléments, tel le calcium.

Le saturnisme n’est pas transmissible par infection ; mais une jeune femme qui a été contaminée par le plomb dans son adolescence ou jeune adulte, peut transmettre la maladie à son enfant par le placenta, quand elle est enceinte. En effet, le plomb franchit facilement la barrière du placenta.

En somme, le plomb est un élément chimique cristallin, qui fait partie de la famille des métaux. Il est toxique, écotoxique, mutagène et reprotoxique.

Le plomb fait partie de la famille des métaux. Pour donner une définition chimique, un métal est :

  • Un matériel utilisé pour réaliser un objet.
  • Un élément chimique qui peut se combiner avec un ou plusieurs autres type d’éléments chimiques le plus souvent durs, opaques ou brillants.
  • Un conducteur de chaleur et d’électricité.
  • Est malléable car peut être martelé ou pressé pour lui faire changer de forme sans le fissurer, ni le briser.
  • Peut passer de l’état solide à l’état liquide
  • Est capable de résister à la déformation, à l’étirement sans se rompre.

LES QUATRE CENTRE VITAUX ATTAQUES PAR LE PLOMB

Selon des études faites, une partie du plomb que nous ingérons ou respirons est évacué de notre organisme ; mais le reste s’accumule longtemps dans les os, le foie, les reins, le cerveau. 80 à 95% du plomb absorbé se fixe dans les os et s’y substitue au calcium si nous n’en avons pas. Dans l’os, le plomb fixé y restera en moyenne de 20 à 25 ans.

Le plomb attaque donc ces éléments vitaux dans notre organisme :

  • Les os qui forment notre squelette. Il attaque les os parce qu’il prend la place du calcium.
  • Le foie qui nous aide a digérer les aliments en produisant la bile est attaqué par le plomb ; d’où les problèmes digestifs et gastriques ;
  • Les reins qui nous aident à purifier notre organisme des déchets urinaires ne fonctionnera pas comme il faut, s’il est attaqué par le plomb.
  • Et le cerveau, notre centre de pensée peut s’atrophier si notre système nerveux central est touché par le plomb.
    Quel air tu respires, quels aliments tu manges, dans quels lieux tu vis ou tu travailles? Voici autant de questions qu’il faut se poser, pour détecter et analyser les facteurs qui nous permettront de réduire l’ingestion et l’inhalation du plomb.

DEPISTAGE

Pour dépister le saturnisme, on fait des analyses de sang pour savoir la quantité de plomb contenue dans l’organisme. D’autres techniques de mesure sont possibles, en particulier dans les pays en voie de développement particulièrement touchés par le saturnisme. Les cheveux, les dents de lait chez les enfants, ou les ongles qui sont des parties du corps où est accumulé du plomb sur une plus longue période sont analysés. Selon des analyses faites dans ces pays, rien que dans les cheveux, on peut retrouver une concentration en plomb 10 fois plus élevée que celle présente dans l’urine ou le sang.

Le lieu d’habitation ou de travail peuvent être à l’origine de l’intoxication au plomb. Par exemple dans les usines métallurgiques, les fonderies, les mines, dans les maisons fraîchement peintes, dans les vieilles maisons, etc…

Dans l’alimentation aussi, des recherches ont été faites sur certains aliments que nous consommons souvent pour en connaître le taux de plomb : eau, vin, bières, jus de fruits, fruits et légumes, viandes, poissons, crustacés, champignons, lait, fromages, etc. Bien qu’il soit parfois difficile de faire ces analyses, la recherche continue.

De nouvelles techniques d’analyse très performantes et encore assez coûteuses sont aussi en cours de développement. Par exemple pour tester les jouets des enfants, qui sont souvent contaminés par le plomb, on utilise des analyseurs portables tels les pistolets de fluorescence à rayons X. Ils permettent de faire un premier diagnostic sur le terrain, juste en pointant le pistolet sur un jouet pour avoir une mesure instantanée du plomb total présent à sa surface ou juste sous sa surface.

Il y a aussi des procédés visant à traiter les eaux contaminées qui existent et d’autres encore qui sont actuellement en développement. Des mesures restrictives sont prises dans les pays en développement pour réduire les effets nocifs du plomb dans les peintures et les contenants alimentaires. Tandis que ces pays cherchent des substituts au plomb, les pays en voie de développement continuent de l’utiliser et leur consommation de plomb ne cesse d’augmenter faute de moyens pour réduire ces effets nocifs.3

PREVENTION

Des hôpitaux distribuent dorénavant des fiches explicatives aux parents dans lesquelles ils incitent les familles à venir faire des visites de contrôle de dépistage du plomb, surtout s’ils habitent dans une zone à risque telles les vieilles maisons, la proximité d’usines. Ils leur expliquent aussi quelles sont les sources d’intoxication, les risques que cela implique, et comment combattre cela. Par exemple, on recommande de consommer une nourriture riche en fer (haricots, épinards…) et en calcium (fromage, lait etc…).

TRAITEMENT

En cas d’intoxication chez un enfant, son taux de plomb dans le sang peut être abaissé. Pour cela des lavages gastriques ou certaines autres méthodes sont utilisées. Toutefois ces techniques ne visent qu’à baisser la teneur en plomb dans l’organisme, mais, en aucun cas, elles ne peuvent éliminer tous les effets négatifs produits dans le corps par ce métal.

SYMBOLISME

Le plomb symbolise la lourdeur, l’oppression. On parle de sommeil ou de soleil de plomb. D’un projet qui a du plomb dans l’aile.

Dans la tradition française, on parle de noces de plomb pour ses 14 ans de mariage.

Dans la sarbacane sportive, le plomb est le 5è niveau de progression. La sarbacane est un tube ou tuyau avec lequel on lance de petits projectiles par la force du souffle. C’est aussi une arme utilisée dans l’art de combat ninjutsu, et par certaines tribus de chasseurs-cueilleurs amérindiennes.

En France, la pratique de la sarbacane se faisait dans les régions minières du Nord. Ses effets bénéfiques sur la santé ont dus en être la raison majeure. En effet, le sarbacane agit sur les muscles pectoraux et abdominaux, la respiration, l’oxygénation du sang, la concentration et l’antistress.

Inspiré, avec des extraits du site wikipedia

 

Pour aller plus loin

https://fr.wikipedia.org/wiki/Saturnisme

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tal

https://fr.wikipedia.org/wiki/Plomb#D.C3.A9pistage_du_saturnisme

 

 

 

About The Author

rymadayle

Je suis Myriame Hepthtsiba. J'ai une formation en sociolinguistique et en Anglais. J'ai une expérience de 25 ans dans l'enseignement de l'Anglais de spécialité, en particulier dans la formation des secrétaires bilingues. Le contact avec les autres, au cours de ma carrière professionnelle, m'a amené à m'intéresser à tout ce qui a trait aux sciences humaines pour comprendre les autres, afin de les aider au mieux de leurs capacités. Ma passion pour le développement personnel, ainsi que ma quête de spiritualité et le service dans des églises m'ont aussi permis de rassembler bien des outils. J’ai acquis de ce fait de l'expérience en matière de développement des compétences humaines et d'accompagnement de la personne, dans les moments clés de la vie. C'est cette expérience et ces trésors accumulés en moi que je viens ici partager avec vous.