6 PIEGES A EVITER DANS LES JEUX DE CONFLITS

Nous sommes tout le temps en train de jouer à des jeux psychologiques dans nos transactions et notre communication avec les autres. Comme nous l’avions dit dans nos articles précédents, ces jeux se passent dans un triangle appelé « triangle dramatique », découvert par Stephan Karpman qui a complété les travaux de Eric Berne sur les jeux psychologiques.

LES OUTILS DU JEU PSYCHOLOGIQUE

1. L’Appât

L’appât est un mot, une phrase, une attitude quI va déclencher une réponse automatique. Il touche le point faible de l’interlocuteur. Le lanceur d’appât fera plusieurs tentatives pour trouver votre point faible afin de démarrer la partie. Exemples de thèmes d’appât : le poids, l’âge, l’apparence physique, l’argent, les collègues, le travail, les relations affectives, la situation dramatique du monde, les questions indiscrètes, etc, etc…

L’appât peut être un langage verbal ou non verbal : soupirs, yeux levés au ciel, haussement d’épaules, sourire, tête d’enterrement : bruitages de tous genres tels : la toux, les reniflements, le claquement de bouche, froissement d’un papier qui fait du bruit, etc…

L’appât est en fait un attrape-nigaud qui va aller se planter dans le point faible de la personne avec qui on veut l’interaction. Et cet appât va provoquer une réponse automatique.

2. Le Point Faible

Ce sont les points sensibles qui nous rendent fragiles et susceptibles. Par exemple, une faiblesse physique, psychologique qu’on cherche à cacher ; une peur qui nous rend vulnérable ; une valeur qu’on ne veut pas voir bafouer.

Pour détecter vos points faibles, il faut vous poser les questions suivantes :
1. De quoi ai-je honte ?
2. Dans quels domaines suis-je sensible à la flatterie ?
3. Qu’est-ce que je déteste le plus dans ma vie ?
4. Qu’est-ce qui est sacré pour moi?
5. Quelles genres de phrases ou attitudes me font bondir ?
6. Qu’est-ce qui me fait culpabiliser ?
7. Quelles conditions créent les réactions où je dis : « c’est plus fort que moi » ?

3. La Réponse Automatique

Une fois le point faible est touché, cela provoque une réponse automatique irréfléchie, instantanée car votre affect est touché. Plus le point faible est sensible, plus la réaction sera beaucoup émotive et explosive.
Exemples de réactions automatiques : rougir, bafouiller, se justifier, proposer spontanément son aide, s’indigner, crier, pleurer, promettre ou jurer, donner de l’argent, etc.

4. Jeux de Rôles

Le premier joueur qui lance l’appât s’est déjà positionné dans le triangle (en victime, bourreau ou sauveur). La réponse automatique du second joueur va positionner celui-ci à son tour dans le triangle.
Exemple, une personne qui commence à raconter ses problèmes à une autre se place en position de victime ; et celui qui l’écoute et l’aide ensuite est en position de sauveur. Par contre, quelqu’un qui refuse l’aide qu’on veut lui apporter, après qu’il ait exposé ses problèmes, se met en position de persécuteur/bourreau.

5. Les Transactions Piégées

On dit que le jeu est piégé quand on ne touche pas le vrai problème. On tourne autour du pot, on ne veut pas dire le vrai problème qui a provoqué le jeu. Et on se dispute à côté du vrai problème, alors que chacun sait que le vrai problème est ailleurs. Le manque de sincérité dans ses émotions, la mauvaise foi, cacher exprès certains aspects de la situation sont des facteurs clés des transactions piégées. La tension et le ton monte alors jusqu’au coup de théâtre où le vrai problème est dévoilé. Les transactions piégées déclenchent le coup de théâtre soudain qui met fin à la partie.

6. Le Coup de Théâtre

C’est le joker caché que sort un des membres du jeu, dans le but de renverser les rôles dans le triangle. C’est « l’échec et mat » comme au jeu des échecs où l’adversaire ne peut plus bouger ses pions et perd la partie. Alors le jeu s’arrête sur le changement de position d’un des joueurs. Le bourreau devient la victime ; la victime devient le bourreau; le sauveur devient la victime, etc…

Exemple d’un couple qui tourne en rond et joue un jeu de transaction piégée : Le mari ne satisfait pas les désirs intimes de son épouse. Elle se place en position de persécuteur et provoque une discussion, où elle ne met pas le doigt sur le vrai problème qui la mine. Le ton monte tellement qu’à un moment donné elle sort une vérité sur leurs relations intimes. Cette parole laisse son époux confus et bouche bée ! Cette vérité était la vraie raison du jeu qu’elle a provoqué. Elle change alors de place et se retrouve en position de victime, de persécutrice où elle était ; et son mari qui était la victime de sa querelle devient le persécuteur dans le triangle.

Confusion et bénéfice négatif du jeu

La permutation soudaine des rôles crée une gène ou une stupeur chez les partenaires au jeu. Cela crée en chacun des émotions négatives : colère, honte, culpabilité, rancœur, découragement, triomphalisme, etc… Ces émotions persisteront et seront ruminées longtemps après la partie. C’est le chewing gum de la négativité.

A l’issue de ce type de jeux piégé, il y a deux perdants, même si l’un des joueurs pense avoir gagné ; c’est une victoire malsaine, car la vengeance est une émotion négative et jubiler sa victoire dans ce cas là n’honore vraiment pas.

 

Inspiré et extraits de  » Victime, Bourreau et Sauveur »,  Kristel Petitcollin.

About The Author

rymadayle

Je suis Myriame Hepthtsiba. J'ai une formation en sociolinguistique et en Anglais. J'ai une expérience de 25 ans dans l'enseignement de l'Anglais de spécialité, en particulier dans la formation des secrétaires bilingues. Le contact avec les autres, au cours de ma carrière professionnelle, m'a amené à m'intéresser à tout ce qui a trait aux sciences humaines pour comprendre les autres, afin de les aider au mieux de leurs capacités. Ma passion pour le développement personnel, ainsi que ma quête de spiritualité et le service dans des églises m'ont aussi permis de rassembler bien des outils. J’ai acquis de ce fait de l'expérience en matière de développement des compétences humaines et d'accompagnement de la personne, dans les moments clés de la vie. C'est cette expérience et ces trésors accumulés en moi que je viens ici partager avec vous.