MISSION D’AME

LES EXIGENCES DE L’AME

Nous sommes une âme contenue dans une enveloppe charnelle. Le corps et l’âme ont des besoins différents. L’un marche par la raison, l’autre marche par l’émotion.

Souvent nous rencontrons des personnes qui n’ont que faire de la souffrance ou du bien-être des autres. Elles ne sont centrés que sur elles-mêmes. Soit elles ne pensent qu’à vivre et expérimenter tous les plaisirs cette vie et rien d’autre ; soit elles sont versées dans le mal à outrance, devenant des épines dans les pieds des autres humains. A coté des ces deux catégories de personnes, il y a ceux qui ont le cœur grand ouvert et vouent leur existence à aider, si possible, ceux des deux catégories ci dessus.

On pourrait les classer , pour les deux premiers types de personnes dans les jeunes âmes ; et le troisième type dans les vieilles âmes. Nous avons donc d’une part, ceux qui commencent juste leurs cycles d’incarnations pour se parfaire avec le temps. Et ceux qui sont presque, ou en fin de cycles d’incarnations.

Les jeunes âmes sont en mission de découverte, de compréhension pour choisir ensuite leurs camps dans de futures incarnations. Ceux qui font le mal  de vie en vie auront un vide existentiel à un moment donné, et devront eux aussi arrêter de nuire, ou ils périront à la fin de leurs cycles.

Ainsi, plus les hommes évoluent dans leurs incarnations, plus ils vont choisir le Bien, selon les aspirations de leurs âmes.

MISSION D’ÂME

Ainsi, à chaque réincarnation, l’âme à une mission spécifique à accomplir. Il y a des moyens de découvrir et discerner cette mission. La mission se fait toujours dans la joie,  on respire et on ne vit que pour elle. Ainsi, certains ont pour mission de nettoyer les gens, les maisons, des lieux de tout ce qui est pollution psychique et démoniques. D’autres ont pour mission de guérir les autres par des énergies, des massages. D’autres encore ont des talents d’orateur époustouflants qui relèvent l’esprit de ceux qui sont abattus et courbés, etc…

Vous pouvez découvrir votre mission d’âme en vous observant : Quels sont vos dons spirituels, vos talents innés ? Quels sont vos facultés mentales les plus développées ? Qu’est-ce- que vous savez faire et faites naturellement, instinctivement sans vous lasser ? Voici déjà quelques pistes de réflexions.

CHERCHER LE ROYAUME DES CIEUX  ET SA JUSTICE

«Cherchez d’abord le royaume des cieux et sa justice», c’est-à-dire, occupez vous d’abord  de votre mission spirituelle, de ce pour quoi vous avez été projeté sur Terre, ce pour quoi vous êtes là ; «et tout  le reste vous sera donné de surcroît », à savoir, tout ce après quoi vous courrez qui n’apporte rien au salut de votre âme : les grands biens matériels.

C’est une vérité qu’a compris et appliqué bien des sages et tous ceux qui ont marqué l’humanité : Platon, Einstein, Leonardo de Vinci, Newton, etc…

LA MEDITATION

Elle peut être vue sous deux angles.
1. La  réflexion sur un sujet à travers un texte lu ; à travers l’observation de ce qui se passe autour de nous ; par des questions qu’on se pose ; On peut obtenir ainsi des réponses suite à son propre raisonnement logique, ou par une inspiration divine.

2. Le  silence pour  écouter le divin en nous, écouter la Voix du Silence. Quand nos pensées sont au repos, cela nous permet de clarifier les choses en nous. Cela développe notre intuition.

L’intuition est par excellence, la faculté de l’homme évolué. C’est le  discernement qui permet de détecter ce qui est vrai du faux,  la faculté d’auto- guidance. C’est la Voix de Dieu ou Voix du Silence qui nous parle.

En somme, l’intuition est la faculté mentale qui nous permet de capter les énergies qui nous environnent, de scanner les choses et les êtres autour de nous. Elle nous permet de voir au travers du voile de l’illusion, de l’ombre et la lumière.

Les gens ont peur du silence, du calme. Il faut qu’il y ait du bruit autour d’eux sinon ils ont peur . Ils ont peur de qui ? D’eux mêmes, de leur propre présence. Ils n’aiment pas leur propre compagnie. Surtout les Européens et les Africains. Ils sont tout le temps agités, tout le temps en train de parler ; il faut toujours qu’ils disent quelque chose, et souvent pour ne rien dire d’intéressant, si ce n’est pour râler, se plaindre, critiquer ou médire.

On sera jugé par nos paroles vaines. Quand tu parles, que ce soit pour édifier, pour encourager, pour réconforter, instruire; pour fortifier, réjouir, bénir ; pour dire je t’aime !

LES ACCUSATEURS

Au lieu de chercher à comprendre pour trouver des solutions à leur problèmes, bon nombre de personnes accusent les autres de leurs malheurs. Ce qu’ils ignorent, c’est que ces « malheurs » sont suscités pour les besoins de leur âme qui elle veut évoluer.

Par exemple, une personne qui est toujours victime de vols ou cambriolages doit se détacher un peu de ses biens matériels qu’elle ne cesse d’idolâtrer, pour s’occuper un peu plus de son âme qui n’a que faire de richesses matérielles accumulées et non partagées.

Vous pensez qu’on ne vous aime pas suffisamment ou pas du tout ? Bien ! Commencez vous-même par aimer les autres sans rien attendre en retour. Semez beaucoup l’amour et vous recevrez beaucoup d’amour en retour. Apprenez à appliquer la loi de la semence dans tous les domaines de votre vie où vous êtes en manque.

Ta maison a été incendiée? Oh je compatis ! Mais tu as accumulé trop de feu subtil par ta manière d’être et de faire négative, par tes attitudes de violences de tous genres, et tu reçois le salaire de ton œuvre.

Tu es victime d’inondation, Ouille ! donne de l’amour aux autres ; ait de la compassion et de l’empathie envers les autres. Tu as été tout simplement victime de la dureté de ton propre cœur.

Chaque jour, à chaque instant, des énergies divines sont déversées sur nous. Lorsqu’elles sont mal utilisées ou mal gérées, elles descendent et vont dans le solde de compte de l’Abîme, et de nos abîmes. Et lorsque la coupe est pleine, elle déborde sur nous négativement. Les Lois de la Semence et de la Polarité obligent.

Est névrosée l’âme qui a perdu son sens, qui a perdu son chemin. Si tu penses être la personne la plus malheureuse de la terre, commence à faire du bénévolat, à servir les autres. Et tu verras qu’ il y a plus malheureux que toi, et qu’il y a plus de bonheur à donner, que ce soit de sa personne ou de ses biens, qu’à recevoir. On ne peut être heureux en étant seul, en se centrant sur soi. Le bonheur se multiplie en partageant.

ESPACE-TEMPS-MATIERE

« Il y a un temps pour tout. un temps pour toute chose sous le soleil. » dit  le Livre d’Ecclésiaste. Beaucoup de personnes ne savent quoi faire de leur temps, ce temps précieux qu’il ont à leur disposition. Certains disent même qu’ils s’ennuient ! C’est inimaginable.

On peut occuper son temps libre à faire tellement de choses géniales ! Lire pour s’instruire, pour s’éduquer soi-même ; Apprendre son cerveau à apprendre et à mémoriser ; Visiter des malades dans les hôpitaux et leur apporter du réconfort ; visiter des personnes âgées solitaires ; Aider une personne qui a besoin d’un service ; Aller marcher dans la nature et observer la végétation et les éléments de la nature pour en tirer instruction ; Aider bénévolement dans une association caritative; etc, etc, etc…Trouvez une bonne manière de vous occuper !

CHUUUUT…SILENCE…

Qu’est-ce que tu sais faire, qu’est que tu aimes bien faire ?
Ferme les yeux… Entre en toi-même maintenant. Fais silence en toi et écoute la Voix du Silence en toi qui cherche à te parler. Recherche ta propre compagnie, la compagnie de toi-même ; entre dans ta chambre secrète, dans le lieu secret qui se trouve à l’intérieur de toi. Ferme la porte derrière toi. Élèves-toi vers ta Chambre Haute, au-dessus de ton chapeau magique, et Tais -Toi. Chuuuuut  écoute…ton cœur qui bat, ton souffle qui entre et sort, silence…

Il est vrai qu’on début tu vas entendre un tintamarre dérangeant en toi qui ne te laissera pas faire facilement. Mais persévère, une minute chaque jour, puis deux minutes, puis trois minutes jusqu’à ce que le silence commence à s’établir en toi.  Tu apprendras ainsi à faire silence en toi pour écouter ton âme. Elle a tellement de choses à partager avec toi,  tellement de choses à te relever et à te demander. Elle a si soif de ta rencontre, d’un tête-à-tête avec toi pour te dire le grand secret qui la concerne, le but de sa présence ici-bas…

Quand on fait ce qu’on a à faire, ce qu’on est sensé faire, on ne souffre plus pour obtenir ce dont on a besoin. Le Ciel pourvoit à tous nos besoins. Notre chemin est protégé, on est guidé et les anges veillent sur nous à ce moment là.

CHEMIN D’ÂME 

Notre âme a le choix entre deux chemins dans son pèlerinage terrestre.
Les Écritures disent :  « Je mets devant toi la vie et la mort, mais choisis la vie. Telle voie parait droite à l’homme, mais son issue mène à la mort.»

On dit souvent, l’homme propose, Dieu dispose. Nous avons donc un chemin disposé, et un autre proposé.

Il y a un chemin mis à notre disposition que nous sommes sensés prendre, selon les besoins de notre âme. C’est un chemin étroit, des fois plein d’embûches, d’obstacles, selon la leçon à tirer de notre incarnation.

Mais sur ce chemin, des dispositifs ont été mis en place pour nous aider et nous protéger : nous pouvons obtenir de l’aide des Êtres supérieurs, des Guides spirituels, des Anges pour accomplir notre but divin. Mais il faut que nous les écoutions et suivions leurs conseils. Et pour cela, il faut que nous développions nos sens spirituels pour être en communion avec eux. Car le chemin proposé par les guides est le chemin le plus rapide pour faire vite avancer notre âme vers les plans de lumière. Entendons aussi par Guides, tous ceux qui sont plus éclairés que nous ; qui ont plus d’expérience et d’expertise que nous en ce qui concerne notre âme. Quand on est dans l’axe de ses guide, tous les problèmes se résolvent.

L’autre chemin, qui est le chemin que nous propose le monde, est un chemin large qui peut nous égarer et nous détourner des objectifs de notre âme. C’est un chemin de distractions agréables, de bonheurs et gains rapides qui ne tarderont de se dissiper. C’est un chemin où l’homme est face à lui-même, abandonné à lui-même, où il est son propre dieu, sans aucun répète pour le guider et l’aider. Alors vient la souffrance. Et cette souffrance a été choisie par lui-même, par son libre arbitre. En effet, la souffrance est une option, et on peut l’éviter.

Plus nous développerons nos facultés mentales, plus nous pourrons nous aider nous-mêmes et aider les autres autour de nous. Ces facultés sont : la Raison, l’Intuition, la Volonté, la Perception, l’Imagination et la Mémoire.

About The Author

rymadayle

Je suis Myriame Hepthtsiba. J'ai une formation en sociolinguistique et en Anglais. J'ai une expérience de 25 ans dans l'enseignement de l'Anglais de spécialité, en particulier dans la formation des secrétaires bilingues. Le contact avec les autres, au cours de ma carrière professionnelle, m'a amené à m'intéresser à tout ce qui a trait aux sciences humaines pour comprendre les autres, afin de les aider au mieux de leurs capacités. Ma passion pour le développement personnel, ainsi que ma quête de spiritualité et le service dans des églises m'ont aussi permis de rassembler bien des outils. J’ai acquis de ce fait de l'expérience en matière de développement des compétences humaines et d'accompagnement de la personne, dans les moments clés de la vie. C'est cette expérience et ces trésors accumulés en moi que je viens ici partager avec vous.