LES MYSTERES DE LA PRIERE

La prière à un caractère mystérieux. Elle est vitale et incontournable pour tout être humain. Qu’entendons-nous par prière? pourquoi prier? comment prier? Quels sont les bénéfices de la prières?

DEFINITION DE LA PRIERE

1. Prier c’est parler avec Dieu et non parler à Dieu.

Beaucoup de personnes quand elles prient, parlent à Dieu, mais ne parlent pas avec Dieu. Dieu est un Ami présent à qui on parle et qui nous parle en retour. Mais les gens ne prennent pas le temps d’écouter Dieu quand ils prient. Ils exposent leurs requêtes et partent.

2. Prier, c’est l’acte par lequel nous demandons, réclamons et sollicitons quelque chose a Dieu.

Jean 16:23-24 dit ; «  Ce que vous demanderez en mon nom au père, il vous le donnera. Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. ». Dieu a promis de nous donner ce que nous demanderons au nom de Jésus, afin que notre joie soit parfaite. En effet, il y a des besoins de l’homme qui lorsqu’ils sont satisfaits rendent sa joie parfaite. Mais il faut que ceux-ci soient dans la volonté de Dieu.

3) La prière, c’est le canal de l’exaucement et de la manifestation sur la terre des promesses que Dieu nous a faites.

Elle a aussi un caractère mystérieux, car par elle une puissance mystérieuse est relâchée dans notre vie pour que nous régnions. Et cela fait que les choses extraordinaires nous arrivent.
Matthieu 6 : 6 nous dit : « que ton règne vienne que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel». Par nos prières, nous amenons sur terre ce que le ciel a réservé pour nous et faisons descendre le règne de Dieu sur terre.

4) La prière, c’est la voie d’accès assurée pour une provision céleste dans notre vie.

Par cette voie, nous avons l’assurance que la provision céleste ne fera pas défaut. Par la prière on peut avoir accès a tout ce dont on a besoin. Jacques 5:16-17 nous dit que la prière fervente du juste a une grande efficacité. Est juste celui qui a accepté Jésus-Christ comme son Seigneur et Sauveur, et marche par le Saint Esprit. La prière est efficace et elle marche quand elle est dite avec foi, selon la volonté de Dieu.

En effet, Il n’y a pas de frontières dans le monde spirituel. On peut prier en un endroit et nos prières impactent d’autre régions du monde. Le prophète Élie pria et il ne plut point pendant trois ans et six mois. C’était un homme de la même nature que nous ; il vivant dans l’Ancienne Alliance et il a été exaucé, à plus forte raison nous qui sommes dans la Nouvelle Alliance en Christ.

Les gens sont mal enseignés en qui concerne la prière, et ils prient mal ou ne prient pas du tout. Par nos prières nous devons régner sur terre ; par elles nous pouvons contrôler le naturel par le surnaturel parce que notre nature est une nature surnaturelle et la prière est un phénomène mystérieux et surnaturel.

La prière est une arme dans le combat spirituel. Quand Moise levait le bras Israël avait la victoire, quand il le baissait Israël était en échec pendant la guerre que menait Israël. Nous sommes des rois de la forêt Terre, et par nos prières, nous devons régner. Quelqu’un qui prie contrôle le naturel ; il faut prendre les victoires dans le surnaturel pour contrôler le naturel.

SAVOIR PRIER 

Mais le problème est que beaucoup de gens prient mal, car il veulent que leur volonté soit manifestée et non celle de Dieu. Ce n’est pas parce que Dieu m’a promis des choses que je les aurais facilement. Élie avait reçu de Dieu la parole de fermer le ciel afin qu’il ne pleuve pas. Mais ce dernier a dut d’abord prier de manière fervente avant que cette prophétie ne s’accomplisse. Car le deuxième ciel a pour ordre de fermer le ciel pour que nos prières ne montent pas. Mais la prière fervente débloquera les situations et ouvrira le ciel pour permettre aux promesses du troisième ciel de descendre. Soyons donc des guerriers et des guerrières de prière.

Les gens passent leur temps à se plaindre, au lieu de prier, de parler au surnaturel ; cela ne sert à rien de parler dans le naturel quand on n’a pas parlé au surnaturel. On ne verra rien se passer ni changer dans notre vie. Il est très important de prier, car par la prière, on peut régler toutes les situations. Ce qui n’est pas fait dans la prière n’est pas fait du tout !il faut donc apprendre a prier.

On doit aimer ce moment de prière, de communion avec l’invisible et le chérir. C’est un moment agréable et béni de rencontre avec Dieu, et non un moment de supplice comme le font croire ou le pratique certains .
Le plus important dans la prière, c’est l’efficacité et non le temps mis à prier. On peut prier des heures et ne pas être productif, et prier 2 minutes et changer le cours du monde. Ce qui est important c’est donc l’efficacité de la prière et non le temps mis a prier.

LES CONDITIONS POUR PRIER

Ce qu’il faut absolument savoir avant de prier, dans le contexte Chrétien :

1. Chaque croyant, c’est-à-dire,  ceux qui sont nés de nouveau, doit savoir qu’il a un libre accès a Dieu.

Hébreux 4:16 nous dit de s’approcher avec assurance du trône de la grâce pour obtenir miséricorde, afin d’être pourvu dans nos besoins.
Quand on va dans la présence de Dieu par la prière, il faut avoir l’assurance qu’on se présentera a lui.

a) On approche le trône de la grâce pour obtenir la miséricorde de Dieu, afin d’éviter la punition causée par nos transgressions, par notre culpabilité. Les gens ont gardé dans leur subconscient l’image d’un Dieu fouettard et non d’un Dieu d’amour. Dieu attend qu’on vienne à lui pour obtenir la miséricorde quand nous avons une transgression. C’est en lui que nous trouverons miséricorde. Psaume 136 :1 nous dit : « Louez l’Éternel, car il bon, car sa miséricorde dure à toujours ».

Aussi nous devons être vrais et sincères dans la présence de Dieu. Il y a des gens qui sont orgueilleux devant Dieu, qui se surestiment par rapport à d’autres. Nous avons dans la Bible l’exemple des deux croyants qui priaient Dieu au temple. L’une se voyant comme pur devant Dieu, et l’autre s’humiliant devant Dieu et reconnaissant ses fautes. La prière ce n’est pas la forme extérieure ni l’apparence ; c’est d’abord le cœur qui approche Dieu dans la sincérité.

Ce ne sont pas nos belles paroles, ni une voix mielleuse, mais purement et simplement la simplicité et l’honnêteté du cœur que Dieu regarde quand nous prions. Quand Dieu a appelé Adam qui avait péché dans le Jardin d’Eden, c’était pour l’amener à réaliser qu’il avait pris le mauvais chemin et se repente. Ce n’était pas pour le fouetter…

Dans la présence de Dieu, il faut donc être humble et véridique quand on a péché. Lorsque Dieu nous reprend et nous averti, il nous le fait sentir dans notre cœur. Il bat, il palpite. C’est comme un signal qu’on ressent au dedans de soi. Nos feux internes se mettent en alerte pour que nous revenions de nos mauvaises voies. Nous ressentons de la peine dans notre âme. A ce moment là, il faut venir devant le Trône de la Grâce pour obtenir miséricorde, mais aussi pour trouver grâce aux yeux de Dieu.

b) La grâce. La grâce de Dieu est une faveur imméritée.

Si les choses qui vous arrivent sont des choses méritées alors vous n’êtes pas dans la grâce de Dieu mais vivez par vos propres efforts. Il faut avoir des prières qui viennent de notre cœur pour trouver grâce a ses yeux. Il est très important d’avoir la grâce de Dieu et de la saisir dans la prière. Il ne faut pas faire des prières ritualistes. Si nous demandons la grâce de Dieu dans la prière il nous l’accorde, pas à cause de nos compétences. La grâce de Dieu nous change et nous permet de faire des choses extraordinaires et inhabituelles quand elle descend sur nous.

Les gens ont tendances à faire les choses qu’ils peuvent faire. Mais Dieu a pour habitude de nous demander de faire des choses qu’on ne peut pas faire. Et pour cela il nous faut sa grâce.  A Moïse, Il demande d’aller libérer le peuple d’Israël de la main de Pharaon en Egypte. Au paralytique il dit  par Jésus : lève toi et marche ! Aveugle voit ! Lazare sort!(du tombeau) Etc.

Chaque fois que la voix de Dieu se fait entendre en nous, c’est en général pour nous faire faire des choses grandes et extraordinaires. Il ne faut pas avoir peur des visions qui semblent plus grandes que vous. Et c’est la grâce de Dieu qui nous permet de relever tous les défis de la foi, et cette capacité s’obtient dans la prière.

On a tous besoin de prier pour recevoir cette onction de grâce. Et la garder en demeurant dans un esprit de prière. L’onction s’entretient.

c) Être secourus dans nos besoins : c’est dans la prière qu’on obtient le secours pour nos besoins. Toutes ces choses sont obtenues gratuitement de Dieu.

2) Devant Dieu, on est justifié par le sang de Jésus-Christ même s’il nous arrive de commettre des actes injustes.

La justice est un don de Dieu et non un mérite en Dieu. Romains 9 : 5 dit que nous sommes justifiés par le sang du Christ et non par nos actions. Romains 5 :17 nous dit que la justice est un don que nous recevons par le sang de Jésus.

La justice est un don  de Dieu qui nous permet de nous tenir devant Dieu comme si nous n’avions jamais péché. Si on continue de croire que son passé a de l’influence sur son présent malgré le fait que l’on a accepté le Christ comme Seigneur et Sauveur, on n’opère plus par la foi, mais on est toujours sous la loi. On vit dans la culpabilité et alors on ne se relève plus.

Les gens ont même classifié leurs péchés entre péchés graves et péchés légers. Alors que croire qu’on est pardonné par Dieu est un acte de foi. Adam n’a fait que mangé un fruit de l’arbre: la transgression d’un ordre donné par Dieu, la désobéissance. La justice de Dieu n’est pas humaine mais divine. Par conséquent, il ne faut pas transporter son passé dans la présence de Dieu. On en est débarrassé quand on est en Christ. Les gens n’ont pas de prière efficace car ils sont bloqués sur leurs péchés et se disent que Dieu ne peut pas les pardonner, ni les exaucer. On ne peut vivre son passé et son futur en même temps. Il faut se débarrasser de ses pensées du passé. Il ne faut pas coller son futur à sa pensée passée. C’est ainsi qu’on peut avoir une prière efficace pour aller de l’avant.

3) Avoir la foi en Dieu et croire que toutes nos prières sont exaucées.

L’exaucement est fait le jour ou nous prions et la manifestation est faite le jour ou cela descend. Donc quand on prie, il faut croire qu’on est exaucé alors on le verra. Quand on s’approche de Dieu, il faut déjà croire qu’il existe et qu’Il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. On n’a pas forcement besoin de sentir la présence de Dieu pour dire qu’il est présent. Dieu est toujours présent quoi qu’il en soit. Il exauce l’écho de la foi de notre cœur.

4) Etre conduit par le Saint-Esprit dans la prière.

Il ne faut pas imposer notre volonté à Dieu dans la prière. Les personnes les plus dangereuses sont celles qui sont charnelles dans leurs prières. La prière c’est la recherche de la volonté parfaite de Dieu, conduite par le Saint Esprit. La prière requiert l’intelligence et la sagesse spirituelle, dans la cohérence. Dans les moments d’invitation solennelle du Saint Esprit dans la prière, nous recevons une onction spéciale pour prier pour une chose particulière. Il ne faut pas essayer de vouloir téléguider Dieu dans nos prières. La prière nous aide a être obéissant à Dieu.
Un homme qui ne prie pas est un mauvais choix pour une femme ; et une femme qui ne prie pas est une calamité pour un homme.

5) Prier, c’est décider de faire la guerre à sa chair à genoux.

Jacques 4 :2-3 nous dit que nous convoitons, sommes envieux, et demandons dans le but de satisfaire nos passions charnelles. Dieu n’est pas obligé de nous donner ce qu’on demande si ce n’est pas dans sa volonté, si ce sont des convoitises de notre chair.

Quand on prie, c’est la seule assurance qu’on a de surmonter la tentation. Veillez et prier afin de ne point succomber a la tentation dit la Bible. Celui qui ne prie pas succombe à toutes les tentations charnelles. Celui qui ne prie pas se tue lui-même. Ses pensées se polluent et s’obscurcissent. La prière nous préserve de beaucoup de choses. Elle nous garde des pièges et des trappes de l’ennemi contre nos vies. La prière brise notre ego, elle détruit notre chair, nous neutralise et fait de nous des êtres meilleurs. Avant toute réaction il faut prier pour se maîtriser.

6) C’est dans la prière que nous trouvons la force d’obéir à Dieu.

Luc 22 : 41-42. Face à l’épreuve de la croix qu’il devait subir, Jésus-Christ s’est mis à genoux pour prier afin que cette épreuve s’éloigne de lui. Si Jésus notre modèle a prié, pour rechercher la difficile volonté de Dieu, à plus forte raison nous hommes charnels devons plus que prier !

L’obéissance a Dieu est suivie de vives douleurs que seule l’anesthésie de la prière nous donne de ne pas ressentir. La force de Dieu nous est alors accordée dans la prière. Nous passons souvent à coté de ce que Dieu veut parce qu’on n’écoute pas Dieu par la prière. La prière c’est le lieu ou on reçoit les instructions de Dieu, les plans d’actions pour notre vie, les instructions prophétiques qui couronnent notre de vie de grâce et de gloire.

APPRENDRE A PRIER SANS CESSE

La Bible dit de prier sans cesse . On est souvent pris par le temps et l’ennemi nous fait croire qu’on ne peut pas prier, par manque de temps. Faux ! Ce n’est pas le nombre d’heures de prière qui compte. Dieu n’est pas dans le rituel. On peut prier même une minute, en tous lieux, à tout moment. Dans sa douche pendant qu’on se prépare à aller au travail ; dans sa voiture sur le chemin du travail. On peut prier et intercéder pour les autres n’importe où et quand, avec juste un mot, une phrase, selon les circonstances. Ne soyons pas religieux ; Entrons dans la dynamique de la puissance de Dieu dans la prière. Au delà de tout, faire confiance à Dieu. Car c’est Dieu qui fait tout en nous. C’est lui qui crée en nous le vouloir et le faire et il suffit d’obéir à la voix du Saint-Esprit. Ce n’est pas la multitude de nos prières qui nous sauve, mais l’amour et la grâce de Dieu qui nous maintient par notre prière, si courte soit-elle. Car Dieu regarde avant tout à l’état de sincérité de notre cœur dans Sa Présence.

 

 

Inspiré du message du Révérend Raoul WAFO, « Les mystères de la prière » le Temple de la foi.

About The Author

rymadayle

Je suis Myriame Hepthtsiba. J'ai une formation en sociolinguistique et en Anglais. J'ai une expérience de 25 ans dans l'enseignement de l'Anglais de spécialité, en particulier dans la formation des secrétaires bilingues. Le contact avec les autres, au cours de ma carrière professionnelle, m'a amené à m'intéresser à tout ce qui a trait aux sciences humaines pour comprendre les autres, afin de les aider au mieux de leurs capacités. Ma passion pour le développement personnel, ainsi que ma quête de spiritualité et le service dans des églises m'ont aussi permis de rassembler bien des outils. J’ai acquis de ce fait de l'expérience en matière de développement des compétences humaines et d'accompagnement de la personne, dans les moments clés de la vie. C'est cette expérience et ces trésors accumulés en moi que je viens ici partager avec vous.